Test de Mario Kart 8 Deluxe : ça décoiffe !

A peine avons-nous le temps de nous remettre de nos émotions en Hyrule que Nintendo récidive avec le premier véritable jeu multi de la Switch. Vous remarquerez que je ne parle pas de nouveauté et pour cause, le constructeur nippon a eu la bonne idée de ré-éditer Mario Kart 8, un must-have de la Wii U, lui accolant au passage le sous-titre “Deluxe” pour éviter toute ambiguïté et soulèvement de joueurs.
Mario Kart 8 Deluxe propose une expérience de jeu complète avec le jeu d’origine, ses DLC et quelques nouveautés subtiles qui n’échapperont pas aux habitués de bananes et de carapaces.

Si vous avez eu une enfance, il est inutile de revenir sur le concept de Mario Kart. Dans le cas contraire, posez-vous les bonnes questions et portez plainte contre vos parents. 😉
Cette version Deluxe s’appuie sans doute sur l’un des meilleurs (le meilleur ?) épisodes de la série. En plus d’une réalisation impeccable, les heureux possesseurs de Switch pourront profiter d’un total de 48 circuits, sans compter les versions Miroir. Les pilotes n’ont pas à rougir car eux aussi sont en nombre, 41 personnages dont de nouvelles têtes, le roi Boo et les Inklings de Splatoon. Moins séduisant, les Mii pourront également s’ajouter au casting pour gonfler la ligne de départ.

Comme je le disais, les nouveautés sont subtiles et pourtant certaines d’entre elles chamboulent les règles du jeu établies. Je pense notamment à la possibilité de stocker deux armes à l’image de Double Dash. Une manière de rendre le jeu encore plus pervers et donc à fortiori plus fun ! Si la chance joue toujours un rôle parfois déterminant dans le résultat final, Mario Kart 8 Deluxe introduit un troisième niveau de mini-turbo sur les dérapages qui a pu me sauver la mise avant de passer la ligne d’arrivée. Diablement efficace, il n’en reste pas moins délicat à placer comme pouvait l’être le Fire Hopping, technique qui consistait à sautiller après un mini-turbo pour en prolonger l’effet.

Parmi les autres nouveautés, Nintendo a pensé à ma belle-mère avec l’introduction d’un mode pseudo automatique permettant d’éviter toute éventuelle sortie de piste. Une idée intelligente malgré ce que l’on peut penser qui permet d’ouvrir la série au plus grand nombre et d’offrir une expérience de jeu plaisante à tout chacun sans subir un retard (de tours) trop important sur les plus expérimentés.
C’est à ce moment précis que l’on se rend compte de tout le génie de Nintendo qui parvient à rassembler des joueurs et non-joueurs de tout âge à concourir pour la coupe. Un moment de partage unique tant il est si rare de nos jours.

Pour ma part, la nouveauté qui m’aura fait le plus grand bien est sans conteste le mode 200cc que j’avais loupé sur Wii U proposé ultérieurement par le biais d’un patch. Le jeu ayant été “réglé” et conçu pour du 150cc max, le 200cc apporte un peu de piment en forçant l’usage du frein et donc de sa maîtrise, chose qui m’était encore inconnue dans la série. L’impression de vitesse est dingue et il m’est difficile de revenir sur du 150cc tant tout me paraît plus lent. L’autre très bonne surprise est de constater que le jeu ne bronche pas et reste, même à cette vitesse, toujours aussi beau et fluide malgré de nombreux éléments affichés à l’écran. Les circuits sont colorés, vivants et finement travaillés de telle sorte à immerger pleinement le joueur dans l’univers abordé le tout dans une résolution 1080p (enfin !), 60 fps. Mes yeux en redemandent.

« L’impression de vitesse est dingue et il m’est difficile de revenir sur du 150cc »

Que serait-ce un Mario Kart sans son mode Bataille ? C’est finalement cette partie qui aura le plus profité du portage Switch avec quelque chose de plus consistant à se mettre sous la dent. Ce n’est pas moins de 5 modes différents couplés à 8 arènes qui vous attendent en local comme en ligne avec l’habituel lot de personnalisation (nombre de manches, type de véhicule, objet…). Un menu suffisamment riche pour briser une amitié en l’espace d’une soirée. Outre les déjà connus Bataille de Ballons, Bataille de Pièces, Bob-Omb et Capture de Soleil, Traque sur la Piste s’ajoute à la liste avec sa propre dose de fun. Le principe : un dérivé du jeu du chat et de la souris où les joueurs se retrouve soit voleur, soit flic. L’objectif étant de mettre en cage les voleurs tout en sachant que ceux toujours en cavale sont en mesure de libérer les moins chanceux. Un ajout appréciable qui vient gonfler un mode Bataille déjà efficace.

L’avis de Madame Airben
Je n’ai pas arrêté de bassiner M. Airben quant à la sortie de MK8 Deluxe. Je peux vous dire qu’une fois le jeu downloadé (et par mes soins sivouplé), il me tardait d’être en sa compagnie pour l’affronter !
Je me suis également challengée sur des championnats 100cc. Quelle régalade de se confronter aux autres adversaires sur ces courses aux environnements si variés !
Ce n’est pas sans quelques ongles en moins que je suis parvenue à remporter la première place à maintes reprises pour gagner la coupe et faire la fierté de M. Airben. 🙂
Les graphismes sont léchés, les parcours tout aussi colorés les uns que les autres et les musiques entraînantes ! C’est un jeu familial, fun et accessible. Rappelons que je suis relativement novice dans le gaming et j’ai vraiment pris plaisir à prendre la manette en mains pour fouler les circuits de ce jeu anthologique.

Je crois que le constat est clair : Mario Kart 8 Deluxe se doit d’être présent dans votre ludothèque car les occasions de le sortir sont trop nombreuses pour passer à côté, au-delà du fait que je ne vois aucun reproche à lui faire. Pour les rares joueurs ayant déjà investi dans la version Wii U, je maintiens que le passage sur Switch est obligatoire car les conditions de jeu sont tout simplement meilleures et le contenu plus foisonnant.

Ma note : 5/5

2 commentaires

  • Je t’attends toujours au 2ème étage pour une petite partie 😉 Sinon pour ce qui est de « la nouveauté » me mini-turbo sur les dérapage c’était déjà le cas sur MK N64 y’a quand même mieux niveau nouveauté :p

    • hop hop hop le 3ème niveau pour le mini turbo est inédit, pas le mini-turbo en lui-même. 😀
      Ne sois pas si impatient, la rencontre est proche et je vais te faire perdre deux trois ballons ! 😜

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *