Comment traduire son site WordPress proprement ?

J’ai découvert cette méthode bien trop tard lors de la mise en ligne d’airben.fr qui tourne, je vous le donne en mille, sous WordPress ! Oui je suis du genre à casser les codes. 😉
Après avoir longuement fouillé le web à la recherche de ce magnifique thème sur lequel vous surfez, je me suis rendu compte qu’il était possible de traduire proprement un thème WordPress.

Jusque-là et comme beaucoup je suppose, j’accédais au code source du thème via l’éditeur du back-office WordPress pour traduire les mots en dur. Pas super pratique pour bien des raisons.
Je ne l’ai pas précisé mais il faut savoir que la grande majorité des thèmes WP, gratuit comme payant, sont proposés en anglais pour convenir au plus large public. Ayant lâché quelques euros pour acquérir mon thème « BLINK », j’ai parcouru la doc qui l’accompagnait et ô surprise, j’ai découvert que le si travail était bien fait côté dev, il était possible de traduire son thème sans avoir à en modifier le code.

WordPress : un vrai POT(E)

Comment ? Grâce à un fichier bien particulier : un .po (POT pour Portable Object Template)
Dans mon cas, mon thème était bien livré avec ce type de fichier ce qui m’a permis de retrouver en un même endroit l’ensemble des chaînes de caractères qui composaient mon thème.
Pour éditer ce .po, j’ai utilisé un petit logiciel fort utile du nom de Poedit. Il est gratis et rudement bien fait ce qui m’a permis en quelques minutes de traduire l’intégralité de mon thème. Tout le texte contenu dans mon thème était réparti dans une première colonne, je n’avais plus alors qu’à saisir l’équivalent français dans la seconde colonne.

poedit-translation-wordpress

Une fois édité et sauvegardé (attention à comment vous le nommez, un certain format est à respecter : fr_FR pour le français dans mon cas), j’ai simplement eu à écraser le fichier sur mon serveur. J’ai eu à faire appel à Codestag, l’éditeur de mon thème, car je comptais deux dossiers « languages » : l’un pour WordPress et l’autre pour mon thème. Codestag m’a gentiment redirigé vers cet article qui m’a aiguillé sur la procédure à suivre. Pour les anglophobes, il est indiqué que le fichier est à mettre à jour dans le dossier « languages » de votre thème. Plutôt logique.

filezilla-wordpress

Deux choses à savoir, le fichier .po s’accompagne apparemment toujours d’un .mo qui touche à la compilation. Je n’ai pas eu à m’en soucier, Poedit le génère même si besoin. Le second point concerne ceux qui auraient opté pour un thème dépourvu de .mo, il est possible de le créer donc rien n’est perdu. Je vous renvoie vers notre pote commun Google. 😉
Un dernier cas de figure existe : les thèmes qui ne permettent tout simplement pas ce genre de manip, reste à mettre les mains dans le cambouis…

J’espère que ce retour d’expérience aidera certains d’entre vous dans la création de leur blog/site, si vous tenez à suivre un tuto pas à pas, le web en regorge !

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.